Ce qu'il y a de bien quand on travaille dans les brevets, c'est que l'on peut tomber sur des inventions gniales, des ides stupides ou parfois des inventions farfelues mais qui laissent rveur... C'est le cas de ce brevet dpos par un franais en 1992.

L'ide principale est de convertir la squence d'acides amins d'une protine en partition musicale ; les quivalences sont Gly = la grave; Ala = do; Ser = mi; Pro, Val, Thr, Cys = fa; Leu, Ile, Asn, Asp = sol; Gln, Lys, Glu, Met, = la; His = si bmol; Phe = si (ainsi que SeC); Arg, Tyr = do;Trp = r aigu. Mais l'ide est tendu aux couleurs, que l'on peut galement associer chacune un acide amin. Un exemple d'application ? En faisant couter aux vaches pendant 15 jours la transposition musicale de la prolactine l'inventeur a observ une diminution d'un facteur 3 de la quantit relative de petit lait, rsultant en un lait fortement enrichi en protines et un fromage en consquence particulirement savoureux !!

Or en lisant la description du brevet, le langage abscon laisse pantois et ferme autant de portes qu'il en ouvre :

[Le procd dcrit] consiste utiliser l'action rgulatrice, par rsonance d'chelle, sur la biosynthse des protines, des transpositions sonores de squenses temporelles de vibrations quantiques associes leur longation. Cette action peut tre soit une augmentation du taux de cette synthse, en mme temps qu'une rgularisation de son rythme, soit une diminution de ce taux, suivant que la modulation des frquences des vibrations utilises est en phase ou en opposition de phase avec cette longation (ceci tant vrai aussi bien pour les vibrations quantiques que pour leurs transpositions sonores). Le rsultat obtenu est outre stabilis par l'action, toujours par rsonance d'chelle, de transpositions lumineuses (colores) des gropements de vibrations quantiques dcoulant de la conformation spatiale des protines issues de cette longation.